Voyage

Forteresse de Rhodes - description, histoire, comment arriver

Pin
Send
Share
Send


La forteresse de Rhodes est considérée comme la principale attraction de l'île de Rhodes en Grèce. Pour les touristes russes, cela ne suscite pas autant d'intérêt que les étrangers. Il doit sa grande popularité à son emplacement idéal, car il est situé dans le centre historique de la capitale, Rhodes.

Une visite de la forteresse de Rhodes est l’occasion d’observer les fortifications construites pendant l’empire byzantin et le règne des Chevaliers Hospitaliers de l’île, de visiter plusieurs musées et de marcher dans une grande rue commerçante.

Il est difficile de dire si un touriste ordinaire devrait regarder tous les musées, les portes et les rues. Pour voir tout ce qui est intéressant dans la forteresse de Rhodes, vous devez le consacrer toute la journée. Nous vous recommandons de ne visiter que les endroits les plus intéressants, sur lesquels nous allons écrire ci-dessous.

Un peu sur l'histoire de la forteresse de Rhodes

En 1187, Jérusalem fut prise pour la première fois après les croisades. Ce n'était pas la fin du règne chrétien en Terre Sainte, mais le premier pas dans cette direction. En 1291, le dernier bastion des croisés est tombé dans la ville de Acre en Palestine.

Les chevaliers croisés devaient décider quoi faire ensuite. Les Templiers s'installèrent en France et le deuxième ordre en importance des Hospitaliers ne voulait pas s'éloigner de la Terre Sainte. Après avoir erré quelque temps, ils ont capturé l'île de Rhodes.

Après s'être installés sur l'île, les Hospitaliers décident de reconstruire les fortifications.

Le processus n'était pas très actif, mais un événement important eut lieu en 1312. L'Ordre des Templiers a été dissous, ses membres ont été arrêtés et la propriété a été transférée à l'Ordre des Hospitaliers. C'est une histoire «sombre» liée au fait que les monarchies européennes ont contracté d'importantes dettes envers les Templiers.

Cet événement a profité à la forteresse de Rhodes, que les chevaliers ont commencé à reconstruire et à renforcer activement. L'argent pour cela est apparu.

La forteresse de Rhodes était le dernier bastion du christianisme en Méditerranée orientale et les pays européens ont activement aidé les chevaliers. Les hospitaliers ont survécu avec succès au siège du sultan d'Égypte en 1444, au siège de l'empire ottoman en 1480, mais en 1523, le sultan turc Suleiman Ier le Magnificent s'empara de la forteresse.

Suleiman I est bien connu des touristes russes. C'était lui qui était marié à la célèbre Roksolana. La série populaire «Le siècle magnifique» raconte l'époque de son règne dans l'empire ottoman.

Les chevaliers ont pu partir et se sont installés sur l'île de Malte. Ils sont maintenant connus sous le nom de chevaliers maltais.

Que regarder à l'intérieur

La chose principale et la plus intéressante dans la forteresse est la défense elle-même. La forteresse de Rhodes se voit attribuer le titre de bastion le plus imprenable d'Europe. Nous ne ferions pas de telles déclarations de haut niveau, car nous considérons le château le plus imprenable d’Hochostrevits en Autriche. Soit dit en passant, il ne s’est pas soumis au sultan Suleiman lors de sa campagne en Autriche et il a pu prendre la forteresse de Rhodes.

Malgré le fait que la forteresse de Rhodes ait finalement été prise par les Turcs, c'est un chef-d'œuvre de l'art de la fortification. Nous allons raconter dans l’ordre tous ses éléments.

Certaines sources Internet écrivent que "vous devrez passer 11 portes pour entrer dans la forteresse". Ce n'est pas tout à fait vrai. La forteresse a vraiment 11 portes, mais elles sont situées le long du périmètre de la muraille de la ville et non de manière séquentielle.

Très probablement, vous devrez passer par deux portes, vous entrerez dans la première et quitterez la seconde. Sur la photo de droite, le plus puissant d'entre eux. C'est la porte d'Amboise. Un pont étroit et deux tours défensives sur les côtés les rendent presque infranchissables pour les ennemis.

La porte d'Amboise n'est pas l'entrée centrale de la forteresse. Il y a d'autres portes qui sont considérées comme des portes d'entrée. C'est la porte de saint Athanase. En 1523, l'armée turque de Suleiman Ier, le Magnifique, entra par la forteresse de Rhodes précisément.

Immédiatement après cet événement, le sultan a ordonné de les sceller. Il croyait ainsi qu'il empêcherait la capture de la citadelle de Rhodes à l'avenir.

La troisième porte importante est la porte de Saint-Jean. Ils ne sont pas si remarquables, mais les plus importants du point de vue de l’histoire. C'est ici qu'en 1523 les Turcs ont fait irruption dans la forteresse. Cette porte s'appelle également le «port de Kokkini», ce qui se traduit par «porte rouge». Selon des témoins oculaires, il y avait tellement de Turcs morts et tellement de sang versé que la porte a reçu ce nom.

En plus de ces trois portes, huit autres mènent à la forteresse. Tous ne sont pas si intéressants et pas très forts. Ils mènent à la forteresse depuis la mer, dans des endroits presque impropres à l’assaut. Il n'était tout simplement pas nécessaire de renforcer sérieusement ces portes.

Palais du grand maître

Dans ce château vivaient 19 grands maîtres de l'Ordre des Chevaliers Hospitaliers. Après que les Turcs eurent pris la forteresse, le palais fut désolé jusqu'au 20ème siècle, date à laquelle l'île de Rhodes fut annexée à l'Italie.

Les Italiens ont procédé à une reconstruction massive de l'ensemble du bâtiment. Il était supposé qu'il y aurait la résidence d'été du roi d'Italie, Victor Emmanuel III, puis du dictateur Benito Mussolini, qui ne s'est jamais rendu à Rhodes.

Le palais du grand maître est ouvert aux touristes. Toutes les chambres ne sont pas ouvertes, mais vous pouvez voir les plus intéressantes. Les mosaïques sont d'un intérêt particulier. Malheureusement, ils ne sont pas aussi anciens qu'ils le paraissent. C'est le travail des maîtres italiens du début du 20ème siècle.

Bastions et fortifications de la forteresse de Rhodes

Toutes les défenses étaient réparties entre plusieurs groupes de chevaliers. Ces unités étaient appelées «langues» car elles consistaient en des chevaliers de certaines régions d'Europe qui parlaient certaines langues.

Il y avait sept "langues" (ou "langs") dans l'ordre, mais les fortifications n'étaient divisées en cinq parties. Toutes les «langues» n'étaient pas assez grandes pour défendre leur propre bastion. Les bastions les plus célèbres de la forteresse de Rhodes défendaient les "langues" de l'Italie, de l'Espagne et de l'Angleterre.

La forteresse de Rhodes avait des doubles murs, entre lesquels il y avait un fossé d'environ 20 mètres de large. Les chevaliers ne défendaient que le mur intérieur, et le mur extérieur servait de défense intermédiaire contre les boulets de canon. Maintenant, le fossé a longtemps été drainé, ce qui ne diminue en rien l'impression de ce chef-d'œuvre de la fortification médiévale.

Vous pouvez marcher le long du mur et vous sentir comme un défenseur de la forteresse. À propos, lors du dernier siège de la forteresse en 1523, il n'y avait pas beaucoup de chevaliers eux-mêmes. Sur les murs de la forteresse de Rhodes, il n'y avait que 300 chevaliers et 300 écuyers. En plus d’eux, la forteresse était défendue par 5 000 milices grecques. L'armée turque comptait environ 100 000 personnes.

Rue des Chevaliers (ou rue Ippoton)

La forteresse de Rhodes entourait toute la ville, dans laquelle vivaient 5 000 personnes. La longueur totale des murs était d'environ 4 kilomètres. D'ouest en est, la ville est traversée par la rue principale, appelée «rue des chevaliers».

Le long de cette rue se trouvaient les maisons des Chevaliers Hospitaliers, des tavernes et d’autres institutions importantes de la ville.

Maintenant, la rue est exactement la même que celle des chevaliers. Il vaut la peine de visiter pour des raisons antiques, quand même un détachement de soldats en armure ne vous surprendra pas si vous les voyez ici.

Rue Socrates

Un endroit très populaire auprès des touristes étrangers. Surtout il y en a beaucoup lorsqu'un bateau de croisière débarque dans le port. C'est la principale rue commerçante de la ville. La plupart des magasins ouvrent à 10 heures et travaillent jusqu'à près de minuit.

Ici, vous pouvez acheter des souvenirs grecs, des produits en cuir et en fourrure. Vous pouvez vous asseoir dans un café confortable et boire un café avec des friandises grecques ou quelque chose de plus fort.

Le commerce ici ne s'arrête pas même à l'heure du déjeuner pour une sieste. Sur la rue Socrates, les prix sont légèrement plus élevés, mais la gamme de magasins est plus riche que dans les autres destinations touristiques.

La forteresse de Rhodes est considérée comme l’un des sites les plus intéressants de Rhodes et nous vous recommandons de vous y arrêter au moins une demi-journée.

Entrée: gratuite pour la forteresse elle-même, entrée au musée - 6 EUR.

Heures d'ouverture: 24 heures sur 24

Comment s'y rendre: La forteresse est située en plein centre de Rhodes, il est difficile de la rater.

Bonne visite à la forteresse de Rhodes et lisez nos articles sur la Grèce (liens ci-dessous).

L'automne

| éditer le code

En 1520, lorsque le danger d'une nouvelle invasion turque plana sur Rhodes, le grand maître Fabrizio del Caretto invita le célèbre fortificateur italien della Scala, qui entreprit de réparer et d'améliorer toutes les infrastructures de la forteresse. Ainsi, selon ses instructions, les murs de la forteresse étaient considérablement épaissis, des tours ont été construites et une deuxième ligne de fossés est apparue. La forteresse est tombée seulement en 1522, après un siège de 6 mois par la cent millième armée de Suleyman le Grand.

Après la conquête définitive de l'île par les Turcs en 1523, la forteresse de Rhodes défendit l'Asie mineure turque jusqu'en 1912, date à laquelle l'Italie fut conquise par l'île. Le palais des grands maîtres en 1856 subit une explosion. Les Italiens l'ont restauré dans les années 1930 sur l'insistance de Benito Mussolini et du roi Victor Emanuel III. Depuis 1948, l'île de Rhodes appartient à la Grèce.

Qu'est-ce qu'une forteresse de Rhodes

La fortification de Rhodes est remarquable par son ampleur, car c'est la plus longue forteresse de toute l'Europe! Le fort de Rhodes s'étend sur 4 km. En plus des murs de la forteresse, il y avait aussi des rues de la ville. En même temps, le territoire est entouré d'une double rangée de murs d'une épaisseur de 12 mètres et d'un fossé défensif de plus de 20 mètres de large.

Il n’est pas surprenant que la forteresse de Rhodes devienne à cette époque un défenseur fiable des habitants de la ville et une forteresse imprenable pour les ennemis. Après tout, même les citadins, pour se rendre dans la cour centrale et se retrouver devant le palais du maître, devaient passer par l’une des 11 portes gardées par de strictes gardes du palais. Et les murs extérieurs étaient parsemés de meurtrières et de bastions pour armes lourdes.

Et toute cette magnificence en toute sécurité a survécu jusqu'à nos jours, même si lors des batailles et des sièges, les envahisseurs étrangers n'ont pas ménagé les murs du fort.

L'histoire de la forteresse de Rhodes

Au début du XIVe siècle, l'Ordre des Hospitaliers, qui a perdu la Terre Sainte à la suite de guerres, a été contraint de déménager. Cependant, les chevaliers ne voulant pas s’éloigner des terres perdues, ils décidèrent de s’installer à proximité: l’île de Rhodes devint la résidence du grand maître. Et la première chose que les chevaliers ont faite à leur arrivée était la sécurité.

La construction d'une forteresse à Rhodes a débuté en 1309. En outre, ils ont commencé à construire un fort sur le site de l'ancienne Acropole byzantine, où se trouvait le temple d'Hélios. La construction dura plusieurs années et plus tard, la forteresse fut restaurée à plusieurs reprises et complétée par de nouvelles fortifications. Par conséquent, il a longtemps été considéré comme le plus imprenable et le plus moderne.

De puissants murs et portes gardés par des gardes séparaient le fort de la ville. Et personne ne réussit à conquérir le bâtiment depuis la mer: selon la légende, lors du siège turc de 1480, la forteresse de Rhodes résista à 1 000 attaques de canon par jour et ne tomba pas! Mais déjà en 1522, des Turcs rusés s'emparèrent de l'île, non par la force, mais par la faim, et les Chevaliers Johannites devaient encore quitter Rhodes.

Mais le changement de pouvoir n'affecta pas beaucoup la forteresse: elle resta le défenseur de la ville et pendant de nombreuses années, les dirigeants turcs soutinrent le pouvoir de renforcement. Les dégâts les plus importants causés au fort de Rhodes ont été causés par la destruction du palais du maître (1886) et le bombardement de la Seconde Guerre mondiale.

Forteresse de Rhodes - ce qui sera intéressant pour les touristes

En raison du fait que le fort a été immédiatement restauré après les dégâts causés par les guerres et les batailles, il était en bon état à ce jour. Et aujourd'hui, la forteresse de Rhodes est moins une fortification défensive qu'une attraction touristique attrayante. Le fort est constamment rempli de touristes, car peu de voyageurs peuvent résister à la tentation de visiter une ville de chevalier médiéval. Et nous allons décrire dans cette section ce qui attend les touristes curieux à l’intérieur et à l’extérieur des portes de la ville de Rhodes.

Rue des chevaliers ou rue des hippotons

Du palais du maître commence l'artère principale de la forteresse de Rhodes - la rue des chevaliers, qui abritait des maisons, des institutions de la ville, des tavernes, des casernes, etc. Cette rue, longue de 200 m et large de 6 m, mène d’ouest en est et offre, lors de cette promenade, des dizaines d’attraits aux touristes. En plus du château du maître, vous pouvez voir ici:

  • Les résidences des chefs d'unités de chevalerie nationales («Langues» de l'Ordre),
  • Hôpital médiéval
  • Eglise de la Sainte Trinité,
  • Temple de Saint Jean
  • Cathédrale de la Vierge
  • Musée Archéologique.

Et si vous évaluez du point de vue architectural, chacun des bâtiments de cette rue est intéressant.

Quoi regarder dehors

La forteresse de Rhodes est située au centre même de la capitale de l'île, et plus précisément dans la zone appelée la vieille ville. Donc, les attractions ne manquent pas. Par exemple, dans le voisinage immédiat de la forteresse se trouvent:

Et en visitant tous ces lieux mémorables, il est tout simplement impossible de passer par les rues de Socrates. De l'abondance des magasins et des magasins avec une variété de produits, les yeux ne font que monter. Sans souvenirs ni shopping agréable, pas un seul touriste ne quitte la rue Sokrat.

Localisation de la forteresse et comment s'y rendre

Comme déjà noté, le Fort de Rhodes est situé dans le centre-ville. Si votre hôtel est à proximité, le moyen le plus simple de vous y rendre à pied est impossible de ne pas remarquer la forteresse. Si vous vous détendez dans les stations, il vaut mieux venir en bus. La gare centrale est située près de la forteresse. Vous pouvez également vous rendre à la forteresse de Rhodes en taxi ou en voiture de location.

Des voyages passionnants et des expériences mémorables!

Forteresse d'Asclipio

Le château médiéval des croisés sur le sommet de la colline a été construit par les chevaliers de Saint-Jean au 13ème siècle. C'est une structure rectangulaire avec des tours, qui, malheureusement, n'a pas été préservée à ce jour. Aujourd'hui, les touristes ne peuvent qu'admirer les ruines de cette forteresse autrefois majestueuse. Du haut de la colline, vous pourrez admirer de superbes vues panoramiques sur la côte sud-est, de Kiotari à Gennadi.

Au cours de fouilles archéologiques menées dans cette région, des artefacts du VIIe siècle av. J.-C. ont été découverts dans les environs du village d'Asklipio. En outre, les historiens suggèrent que cet endroit était autrefois un temple, dont la construction a été dédiée à Asclepius, l'ancien dieu grec de la médecine et de la médecine. C'est de là que vient le nom du village.

Une belle entrée mène à la fortification. Bien qu'il reste très peu de choses du château, une tour isolée et d'intéressantes catacombes attendent les touristes à l'intérieur des murs. Selon la légende, les catacombes auraient conduit du château à une mystérieuse maison du village. Selon elle, les habitants pourraient se cacher des raids de pirates et se défendre dans la forteresse.

Forteresse de Saint-Nicolas

La forteresse de Saint-Nicolas est un ancien fort militaire du XVe siècle situé dans le port de la ville grecque de Rhodes. La forteresse est reconnue comme un monument historique et architectural important. En outre, elle sert actuellement de phare.

La forteresse de Saint-Nicolas a été construite en 1467 pour protéger le port de Mandraki sur l'île de Rhodes. Pour son temps, la forteresse était une œuvre d'art d'art fortificatrice importante et remplissait brillamment ses fonctions. Au XVIe siècle, le fort fut en outre fortifié par des chevaliers de l'ordre des Ioannites; sa tour était en outre entourée d'un fossé et les murs grandissaient à la fois en hauteur et en épaisseur. Sous cette forme, les fortifications ont survécu à ce jour.

Aujourd'hui, la forteresse de Saint-Nicolas est l'une des attractions les plus importantes de Rhodes et une décoration lumineuse du port de la ville. Cet endroit est littéralement saturé de l'atmosphère de l'Antiquité, qui ravit invariablement tous les touristes.

Regarde la vidéo: #Grèce #Rhodes ville fortifiée des chevaliers de l'ordre de Saint-Jean (Août 2020).

Pin
Send
Share
Send